J'ai besoin de votre avis , merci d'être compréhensive et de ne pas me juger....

Question détaillée

Question posée le 31/10/2014 par flc

Bonjour

A ce jour je pese 102 kg pour 1m66 .

Cela fait 30 ans que j'enchaine les régimes, j'en perd 5 j'en reprend 10

j'ai tout essayé, les mauvais régimes hyper-proteinés, weight watchers, diététicienne , nutritionniste,bref je n'en peu plus !

mon poids devient un vrai problème physique et psychologique

je ne me supporte plus physiquement,je suis constamment mal à l'aise, je ne supporte plus le regard des autres sur moi, j'ai l'impression de ressembler à une grosse masse !

Mon poids me gène aussi dans la vie de tout les jours, le moindre effort dans les taches ménagères par exemple me fatigue.

Vous trouverez peut être ça idiot mais même dans mon hygiène corporelle mon surpoids me dérange, épilation, pose de vernis aux doigts de pieds, épilations, nous restons des femmes !

je ne vous cache pas que ma vie de couple se complique aussi

je sais que mon IMC n'est pas assez élevé pour prétendre à une chirurgie, je dois être à 37

Mais je suis certaine d'une chose cette opé changera ma vie !

Signaler cette question

3 réponses d'expert

Réponse envoyée le 24/11/2014 par Psychologue Paris 17 - ABERGEL Dan

Interrogez vous bien sur la nature de vos régimes (cad leur efficacité démontrée) et si vos ressources psychologiques de base ne vous handicapent pas également. Si après ces réflexions, vous arrivez à la conclusion que c'est vraiment votre organisme physiologique (au sens strict du terme) qui dys-fonctionne, une chirurgie n'est pas une mauvaise idée. Dans le cas contraire il faut aller voir un médecin (pour un régime efficace) ou un psychologue (si c'est vos ressources psychologiques qui ne sont pas assez importantes pour continuer à vous motiver pendant le régime).

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 25/11/2014 par phyto-soins

Bonjour,
Permettez moi de ne pas être d'accord avec votre réponse.
D'abord parce que vous remettez en cause les efforts que madame a sans aucun doute fourni mais également les compétences des professionnels qui l'ont accompagné (Diététicienne et nutritionniste).
Vous remettez en cause la volonté de madame. On ne parle pas d'un sevrage tabagique mais d'une perte de poids! La volonté ne pèse pas lourd dans une perte de poids à long terme.
Un conseil: Ne faites plus de régime, mangez diversifié en ne vous interdisant pas de vous faire plaisir. Si toutes les causes pathologiques ont été écarté (diabète, hypothyroïdie...) alors vous pouvez envisager une chirurgie (IMC>35)
www.phyto-soins.com

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

5 commentaires

Commentaire posté le 25/11/2014 par Psychologue Paris 17 - ABERGEL Dan

Monsieur ou Madame,

Vous n'avez pas besoin de ma "permission" pour être d'accord ou pas. Cependant, soit vous n'avez pas lu ma réponse soit vous n'avez pas compris le terme "ressources psychologiques". Comme je préfère miser sur votre bonne foi, je vais choisir la deuxième solution et dans ce cas je vous reporte à un dictionnaire ou d'aller apprendre ce qu'est une ressource psychologique et vous comprendrez (peut être) que par ce terme je ne remet pas du tout en cause les motivations de Madame mais je pointe le constat que nous ne sommes pas égaux en terme de ressources mentales, rien de plus rien de moins.

Maintenant, étant donné que cet espace n'est pas censé être un terrain de boxe dogmatique, veuillez rester concentré(e) sur la problématique de la patiente et dans ce sens votre "conseil" donné m'apparait cette fois ci judicieux.

Bien Cordialement et avec tout mon respect.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 25/11/2014 par phyto-soins

Je pense avoir bien compris le terme "ressources psychologiques" que du reste vous auriez pu définir, plutôt que de m'envoyer devant mon dictionnaire, le but étant d'être clair. J'emploie le terme volonté ,vous le verbe motiver, je pense que l'on parle de la même chose. C'est ici que nos points de vue divergent. On ne devient pas obèse parce qu'on manque de ressources mentales. Je pense qu'en 30 ans et toutes les souffrances inhérentes, la motivation n'a pas manqué pour rentrer dans les "normes".
En conclusion, nous sommes d'accord, la chirurgie est probablement une solution envisageable.
Bonne soirée

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 25/11/2014 par Psychologue Paris 17 - ABERGEL Dan

Tout a fait d'accord avec vous pour la chirurgie. Concernant les définitions des termes il me semble que vous avez raison sur ce point, j'aurais pu définir c'est tout à fait exact. Par contre je ne dis absolument pas que l'on devient obèse parce que l'on manque de ressources mentales ce n'est pas absolument pas du tout ce que je dis mais alors vraiment pas et cela confirme le fait que vous n'avez pas compris ce que j'ai écris. Ceci dit, ce n'est pas le lieu et la prochaine fois je définirais sûrement ces termes qui paraissent fourre tout mais qui ne le sont pas.

Bonne soirée à vous de même

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 25/11/2014 par phyto-soins

Pourriez vous expliquer (pour moi, les lecteurs et surtout pour la personne qui nous interroge), parce qu'il est difficile de s’interroger sur quelques choses dont on n'a pas compris la définition. N'oubliez pas que c'est un espace de vulgarisation.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 25/11/2014 par Psychologue Paris 17 - ABERGEL Dan

Bien sûr, merci de me donner cette occasion. Je vais expliquer ce que j'ai tenté de signifier dans mon premier commentaire.

Je parle de ressources psychologiques en terme de capacités. Ces capacités peuvent être de nature qualitative (ex: mécanismes de défenses ou stratégies de coping ===> schématiquement la manière dont la difficulté est gérée par le sujet) comme de nature quantitatives (cad la puissance et l'endurance de ces mécanismes ou stratégies).

Autrement dit, de manière plus simple, les ressources psy sont tous les éléments mentaux qui permettent de faire face lors d'une difficulté de la vie que cette difficulté soit actuelle ou ancienne (ou les deux...). Par exemple le déni peut être un mécanisme de défense et ce déni peut être peut fonctionner de manière plus ou moins efficace à plus ou moins long terme (pour une stratégie de coping on peut prendre comme exemple la relaxation ou l'humour face à la difficulté).

Bien, ce que je dis donc dans mon commentaire c'est, non pas que le manque de ressources psy est un manque de motivation (l'un ne veut pas dire l'autre) mais que si les ressources psy ne sont pas efficaces (ex: bonne stratégie pour tenir face à un régime) cela peut entrainer ALORS un manque de motivation, motivation qui est comprise comme en effet comme vous le dites la volonté de poursuivre ce qu'on fait, pense ou ressent (j'espère que la nuance, certes subtile, est comprise).

Du coup, si après avoir vérifié que le problème n'est pas une difficulté dans ses ressources psy et si le problème n'est pas d'ordre strictement physiologique ALOR en effet une chirurgie peut être intéressante. Dans le cas contraire, un psychologue ou un médecin spécialiste peut être utile (sans pour autant dénigré le travail des diététicien loin de moi cette idée).

C'est tout ce que j'ai dit, rien de plus rien de moins et surtout pas que le manque de motivation amenait à être obèse, idée reçue d'ailleurs qui perdure dans nos sociétés.

Bien Cordialement en espérant que cela aura aidé un peu la patiente.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 26/11/2014 par phyto-soins

Réponse très intéressante merci d'avoir pris le temps de développer. D'où l'intérêt de jumeler une consultation diététicien/ psychologue, ce qui d'ailleurs sera un passage obligé avant et après un passage au bloc.
Bonne continuation.

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 26/11/2014 par Anonyme

Merci d'avoir pris le temps de me lire et surtout de me donner vos avis.
Je serais prise en charge au CHR de Lille dans le service nutrition à partir de fin Décembre.
encore merci à vous.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/11/2014 par phyto-soins

Bon courage et n'hésitez pas à donner de vos nouvelles.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/11/2014 par Psychologue Paris 17 - ABERGEL Dan

Merci pour votre remarque Phyto-soins. Oui bon courage à vous Flc j'espère que tout ira mieux pour la suite.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider