Sommaire

Les conséquences de l'obésité sont nombreuses. L'obésité a des conséquences physiques et des conséquences psychologiques.

Les conséquences physiques de l'obésité

Les principales conséquences physiques de l'obésité sont le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'arthrose et un taux de mortalité plus important.

Toutefois, les complications somatiques graves sont très rares chez l'enfant obèse. Elles interviennent surtout à l'âge adulte si l'obésité n'a pas été corrigée entre-temps (sachant que 55 % des enfants de 7 à 12 ans et 66 % des adolescents en surpoids restent obèses à l'âge adulte). Elles comprennent également des stéato-hépatites sévères, des apnées du sommeil nécessitant une ventilation non invasive, des syndromes des ovaires polykystiques, des hypertensions intracrâniennes.

Le diabète

Il existe deux types de diabète.

Le diabète de type 1 est un diabète insulinodépendant. Comme son nom l'indique, les personnes touchées par le diabète insulinodépendant sont dépendantes à l'insuline, car leur corps n'en fabrique pas. Le diabète de type 1 est une maladie génétique qui représente 10 % des diabètes.

Le diabète de type 2 est causé par l'obésité, la sédentarité et la vieillesse. C'est une hyperglycémie : un taux de sucre trop élevé dans le sang. Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 peut être soigné. Il représente 90 % des diabètes.

Seuls 5 ‰ des enfants obèses développent un diabète avant l'âge adulte.

Diabète

Article

Lire l'article Ooreka

Les maladies cardiovasculaires

Une personne obèse est souvent touchée par une ou plusieurs maladies cardiovasculaires. Parmi les maladies cardiovasculaires causées par l'obésité, on retrouve :

  • l'hypertension artérielle (HTA) ;
  • l'insuffisance veineuse ;
  • le syndrome d'apnée du sommeil ;
  • l'insuffisance cardiaque ;
  • la dyslipidémie (l'hypertriglycéridémie).

L'arthrose

L'arthrose est également l'une des conséquences de l'obésité. C'est une maladie chronique qui se manifeste par des douleurs articulaires. Ces douleurs sont causées par une usure anormale des articulations.

L'excès de poids dû à l'obésité est responsable d'arthrose voire, dans les cas les plus graves, d'arthrose invalidante. Cette arthrose touche la partie inférieure du corps. Chez la personne obèse, les articulations les plus touchées par l'arthrose sont :

  • les hanches ;
  • les genoux ;
  • les chevilles ;
  • les pieds.

Seuls 4 ‰ des enfants obèses présentent une lyse de la tête fémorale (au niveau de la hanche, donc).

Mortalité augmentée

Outre les nombreuses maladies susceptibles d'être causée par l'obésité, le fait d'être obèse augmente les risques de mortalité. En effet, au-delà de 25 kg/m², plus l'IMC est élevé, plus l'espérance de vie diminue.

IMC (en kg/m²) Situation pondérale Risque de décès
Entre 20 et 25 Normal -
Entre 25 et 27,5 Léger surpoids + 7 %
Entre 27,5 et 30 Surpoids + 20 %
Entre 30 et 35 Obésité de grade 1 + 45 %
Plus de 35 Obésité de grade 2 + 94 %

Les conséquences psychologiques de l'obésité

La dépression est à la fois une cause et une conséquence de l'obésité. Chez les enfants, contrairement aux adultes, les principales complications sont d'ordre psychosocial.

Dépression

L'obésité est une maladie (et il faut garder à l'esprit que l'obésité chez l'enfant n'est pas la même maladie que chez l'adulte). L'obésité est difficile à combattre et laisse des marques visibles, mais aussi invisibles comme la dépression. La prise en charge psychologique et surtout de la dépression est incluse dans le traitement de l'obésité.

La dépression de la personne obèse peut être causée par :

  • le rejet de son corps ;
  • l'incompréhension de sa maladie par son entourage et par elle-même ;
  • l'invalidité causée par le surpoids ;
  • la douleur ;
  • la discrimination.

Discrimination

La discrimination est l'une des conséquences de l'obésité. Elle est causée par l'incompréhension de la maladie. Une personne obèse est souvent mal considérée comme malade, fainéante et avec une hygiène générale qui laisse à désirer.

La discrimination des obèses est aussi bien présente dans le cercle familial que dans l'environnement professionnel.

D'ailleurs, le traitement de l'obésité de l'enfant a pour objectif d'améliorer la qualité de vie immédiate sans se préoccuper de l'avenir. Ainsi, avant d'envisager de faire maigrir un enfant obèse, il faut déjà lui permettre de se sentir mieux dans sa peau.

Lire l'article Ooreka