Sommaire

Nutrition et obésité : changer de comportement alimentaire

Qu'il existe des facteurs héréditaires ou pathologiques en faveur de l'obésité, le comportement alimentaire est toujours impliqué dans la survenue de l'obésité.

C'est la raison pour laquelle les différentes thérapies mises en place pour traiter une personne obèse incluent une réadaptation nutritionnelle. Ce n'est qu'au prix d'une éducation (ou rééducation) comportementale à l'égard de la nutrition que des résultats positifs pourront être constatés sur le long terme.

Réapprendre à manger

La nutrition a un rôle majeur dans le traitement de l'obésité. Les obèses doivent savoir introduire de façon autonome les bons aliments dans un régime alimentaire adapté à l'obésité, et d'en éliminer les aliments interdits.

Bien que quantitativement restrictif, le régime alimentaire de la personne obèse se doit d'être qualitativement sélectif.

  • S'il s'agit d'enfants obèses, on parlera d'éducation nutritionnelle, un passage obligé pour que le jeune prenne conscience de l'impact de la nourriture sur le corps et sur la santé.
  • S'il s'agit d'adultes obèses, on parlera plutôt de rééducation nutritionnelle, car dans bien des cas, les connaissances de base ont été oubliées.

Il est également important de manger « en pleine conscience » :

  • en s’accordant un moment de détente ;
  • en s’asseyant à une table et en limitant les distractions (TV, smartphone, lecture, etc.) ;
  • en mangeant lentement et en prenant le temps de déguster en prêtant attention aux goûts, aux saveurs, aux textures...

Adopter de bonnes habitudes alimentaires

En termes de nutrition pour vaincre l'obésité, deux habitudes sont à prendre. Il s'agit :

Il ne faut pas non plus sauter de repas (et surtout prendre un petit-déjeuner).

L'apprentissage de la nutrition passe aussi par :

  • la compréhension de ses pulsions,
  • la prise en compte de la sensation de faim et de la satiété,
  • la distinction entre le besoin et l'envie de manger.

Nutrition et obésité : la culture diététique

Pour mener à bien un régime alimentaire contre l'obésité, le patient doit le comprendre. Et pour le comprendre, il lui faut connaître :

  • les aliments à consommer et ceux à éviter ou à réduire (de façon schématique, on limite les aliments à forte teneur en matières grasses et/ou en sucre et on privilégie la consommation de fruits et légumes, de légumineuses, de céréales complètes et de fruits à coque),
  • les quantités à prévoir (s’arrêter de manger quand on se sent rassasié et quand le plaisir de manger diminue),
  • la distribution des groupes d'aliments et des repas.

Le patient doit également connaître le rôle des :

  • vitamines,
  • glucides,
  • lipides,
  • minéraux et oligo-éléments,
  • protéines,
  • fibres.

Maigrir

Article

Lire l'article Ooreka