Sommaire

 

L’anneau gastrique est un dispositif médical utilisé dans la chirurgie de l’obésité lors d’une gastroplastie. Cette technique est la seule à la fois ajustable et réversible. Très efficace, elle nécessite cependant une alimentation rigoureusement encadrée sur le long terme. Le non-respect des mesures diététiques peut conduire à un échec de l’anneau gastrique. Par ailleurs, un concept récent, l’anneau gastrique virtuel, a été développé à partir d’une technique particulière d’hypnose. Explications.

Chirurgie de l’obésité et anneau gastrique

Pour prendre en charge l’obésité, plusieurs approches thérapeutiques existent. En dernier recours, lorsque le suivi diététique, la pratique de l’activité physique ou les traitements médicamenteux n’ont eu aucun effet concluant, la chirurgie de l’obésité ou chirurgie bariatrique peut être proposée aux patients diagnostiqués en obésité ou en obésité morbide.

La chirurgie de l’obésité regroupe plusieurs techniques chirurgicales :

  • la pose d’un anneau gastrique ou gastroplastie ;
  • la sleeve gastrectomie qui consiste à retirer une grande partie de l’estomac ;
  • le by-pass ou court-circuit gastrique qui consiste à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit naturel des aliments ;
  • le mini bypass ou bypass en oméga qui est une variante du bypass classique.

La pose d’un anneau gastrique

La pose d’un anneau gastrique ou gastroplastie consiste à placer un anneau en silicone autour de la partie supérieure de l’estomac.

  • Cet anneau est relié par un petit tuyau à un boîtier d’injection implanté sous la peau de la paroi abdominale (au niveau des côtes).
  • Le boîtier permet au chirurgien d’introduire du liquide dans la poche supérieure de l’estomac pour ajuster le calibre de l’anneau gastrique.
  • L’intervention de gastroplastie s’effectue sous anesthésie générale et peut nécessiter quelques jours d’hospitalisation.

Généralement, le diamètre de l’anneau est réajusté 2 fois au cours de la première année. Par la suite, un contrôle du bon fonctionnement de l’anneau est nécessaire au moins 1 fois par an.

Les complications de la gastroplastie sont très rares (environ 3 % au cours du mois qui suit l'intervention), même si certaines peuvent s’avérer graves (infection, hémorragie, douleurs, migration de l’anneau, dilatation de la poche supérieure, troubles de l’œsophage, lésions de l’estomac). Leur risque doit être évalué en fonction de l’importance de l’obésité et de l’état de santé du patient avant la décision d’effectuer l’intervention.

Le fonctionnement de l’anneau gastrique

L’estomac est un organe de l’appareil digestif, situé entre l’œsophage et l’intestin grêle. D'un volume initial d’environ 1 l, l’estomac va se retrouver divisé en 2 parties par la gastroplastie, à l’image d’un sablier :

  • une poche supérieure de volume très réduit (l’équivalent de quelques cuillères à soupe) ;
  • une poche inférieure.

Lors d’une consommation d’aliments, après une lente mastication, les aliments se retrouvent dans la poche supérieure et ne passent que très lentement vers la poche inférieure. Le remplissage et la dilatation de la poche supérieure stimulent le centre de satiété situé dans le cerveau. Le patient n’a plus faim dès l’ingestion d’une petite quantité d’aliments. L’anneau gastrique agit ainsi par un mécanisme restrictif sans perturber la digestion normale des aliments.

Vie quotidienne et anneau gastrique

Lors des repas, il est primordial de bien mastiquer les aliments sous peine de douleurs et de régurgitations. Quelques mesures particulières doivent être respectées pour les repas :

  • étalez le temps des repas sur 30 à 45 minutes pour manger lentement ;
  • fractionnez les repas en mangeant 4 à 5 fois dans la journée (3 repas principaux et 2 collations) ;
  • mastiquez bien les aliments ;
  • mixez les aliments qui provoquent une gêne (la viande par exemple) ;
  • ne buvez pas au cours du repas (boire un peu avant le repas ou entre les repas) ;
  • proscrivez totalement les grignotages (principale cause d’échec de la technique) ;
  • ne consommez pas de boissons gazeuses et/ou sucrées.

Efficacité et limites de l’anneau gastrique

La pose d’un anneau gastrique permet le plus souvent de perdre entre 2 et 4 kg par mois, avec une perte maximale au cours des 2 premières années. Le patient peut ainsi espérer perdre entre 40 et 60 % de son excès de masse corporelle (environ 18 kg au bout de la première année). L'anneau gastrique réduit toutefois le confort alimentaire et impose à long terme le respect strict de quelques règles alimentaires.

Les problèmes de dénutrition et de carences vitaminiques sont très rares avec l’anneau gastrique. Des bilans sanguins réguliers permettent si nécessaire de prescrire des supplémentations vitaminiques.

Malgré son efficacité, une gastroplastie peut ainsi échouer dans les circonstances suivantes :

  • une absence de perte de poids significative (perte de poids inférieure à 50 % de l’excès de poids) ;
  • l’ingestion excessive d’aliments liquides (soupes, glaces) accompagnée ou non de grignotages réguliers ;
  • un rejet de l’anneau gastrique par le patient qui ne supporte pas le suivi ou les règles alimentaires.

De manière générale, au bout de 5 ans, la perte pondérale moyenne est de 12 % avec le plus souvent une reprise de poids de l'ordre de 2,5 kg. Même si ce poids regagné est plus faible qu'en cas de by-pass (7,2 kg) ou de sleeve gastrectomie (8,2 kg), l'anneau gastrique est la technique de chirurgie bariatrique la moins efficace des trois en termes de perte de poids.

Prix d'un anneau gastrique

Le prix d'un anneau gastrique variera en fonction du chirurgien. Celui-ci est en effet libre de fixer des dépassements d'honoraires parfois élevés. Il faut compter entre 4 000 et 7 000 € pour l'intervention. La Sécurité sociale prend en charge l'intégralité de l'intervention, tandis que la plupart des mutuelles offrent de rembourser tout ou partie des dépassements d'honoraires.

Zoom sur l'anneau gastrique virtuel

L’anneau gastrique virtuel hypnotique repose sur une technique particulière d’hypnose et de relaxation. L’objectif est de recentrer la personne sur sa santé et en particulier sur son lien avec la nourriture. Destiné aux personnes pour lesquelles les régimes alimentaires et la pratique sportive ont échoué, l’anneau gastrique virtuel utilise l’hypnose, la méditation et la relaxation pour :

  • limiter les excès alimentaires ;
  • inciter la personne à mieux se nourrir ;
  • améliorer l’estime de soi ;
  • apprendre à écouter son corps ;
  • redéfinir le lien avec la nourriture ;
  • se fixer des objectifs réalistes de perte de poids ;
  • se concentrer sur autre chose que sur le poids.

Maigrir

Article

Lire l'article Ooreka