Syndrome obésité-hypoventilation

Sommaire

 

Insuffisance respiratoire concernant les personnes souffrant d'obésité, le syndrome d'obésité-hypoventilation est souvent diagnostiqué tardivement.

Qu'est-ce que le syndrome obésité-hypoventilation et comment le traiter ? Réponses maintenant.

Définition du syndrome obésité-hypoventilation

Le syndrome d'obésité-hypoventilation (SOH) apparaît chez des patients obèses, c'est-à-dire dont l'indice de masse corporelle est supérieur à 30. Il est parfois confondu avec le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS).

Mauvaise oxygénation du sang

Ce syndrome correspond à une hypoventilation pulmonaire : les poumons n'inspirent pas une quantité d'air optimale. Le sang des patients présente :

  • un taux de dioxyde de carbone anormalement élevé (hypercapnie) ;
  • une concentration en oxygène réduite (hypoxie).

Les personnes concernées ne souffrent pas d'autres affections respiratoires qui pourraient expliquer ces signes.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1956, par l'américain C. Sidney Burwell et ses collègues. Il est également désigné sous les appellations suivantes :

  • hypoventilation alvéolaire des obèses ;
  • syndrome de Pickwick.

Symptômes du syndrome obésité-hypoventilation

Les personnes affectées présentent différents symptômes :

  • dans 80 % des cas, des apnées du sommeil, c'est-à-dire des arrêts respiratoires intermittents ;
  • une somnolence au cours de la journée ;
  • l'apparition d'une cyanose, couleur bleutée au niveau des lèvres par exemple.

Pathologies associées

Les patients souffrant de ce syndrome présentent également souvent des maladies associées :

  • de l'hypertension artérielle ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • un diabète de type 2.

Obésité-hypoventilation : poser le diagnostic

Pour détecter la présence du syndrome d'obésité-hypoventilation, le corps médical dispose de plusieurs outils de diagnostic :

  • la mesure des gaz du sang artériel pour évaluer les taux d'oxygène et de dioxyde de carbone ;
  • la polysomnographie, un examen consistant à enregistrer le sommeil du patient, ainsi que sa respiration grâce à différents capteurs et électrodes, et le taux d'oxygène à l'aide d'un dispositif fixé sur le bout du doigt ;
  • une échocardiographie, pour détecter une éventuelle hypertension artérielle pulmonaire.

Traitements du syndrome obésité-hypoventilation

Le syndrome d'obésité-hypoventilation étant causé par l'obésité du patient, une perte de poids s'accompagne d'une amélioration des symptômes. Elle peut être envisagée sous deux formes :

  • Le suivi de mesures diététiques et l'augmentation de l'activité physique.
  • Le recours à différentes chirurgies de l'obésité. Mais en fonction de l'âge du patient et de la présence de pathologies associées, cette option n'est pas toujours envisageable.

Il n'existe pas de traitements médicamenteux. En revanche, le recours à une ventilation nocturne est particulièrement efficace.

Nos contenus vous aident à mieux comprendre les causes de l'obésité :