Sommaire

 

L'obésité concerne un nombre croissant de femmes à travers le monde. Mauvaises habitudes alimentaires, hérédité, stress, pression liée à l'image... Les causes sont multiples.

Obésité : maladie des temps modernes

L'obésité est une maladie chronique qui se caractérise par une accumulation de graisses dans les tissus adipeux et qui est à l'origine de différents troubles : diabète de type 2, problèmes cardio-vasculaires, hypertension artérielle...

L'obésité apparaît lorsque les apports énergétiques sont supérieurs aux dépenses, en raison :

  • d'un déséquilibre alimentaire : consommation d'aliments gras ou sucrés, de larges portions, etc. ;
  • d'un faible niveau d'activité physique, lié à une vie sédentaire.

La valeur de référence utilisée est l'indice de masse corporelle, ou IMC. Ce chiffre est obtenu en divisant le poids (en kg) par la taille au carré (en mètres) :

  • un IMC de 25 à 29 traduit un surpoids ;
  • on parle d'obésité à partir d'un IMC de 30.

Des prédispositions génétiques

Nous ne sommes cependant pas tous égaux face à la prise de poids : les scientifiques ont identifié de nombreuses régions de notre patrimoine génétique qui sont associées à l'obésité.

Les personnes qui les présentent sont plus susceptibles de présenter un surpoids.

Rôle de l'environnement

Certains facteurs extérieurs jouent un rôle sur la survenue de cette maladie, comme :

  • un niveau de stress élevé ;
  • des troubles du sommeil ;
  • la prise de certains médicaments ou l'exposition à des polluants...

Influence d’événements précoces

Des événements survenant très tôt dans la vie d'un individu, et même au cours de la période prénatale, semblent avoir une incidence sur la présence d'une obésité à l'âge adulte. Parmi ceux-ci :

  • la survenue d'un diabète chez la mère au cours de la grossesse, le « diabète gestationnel » ;
  • une malnutrition du fœtus au cours de la grossesse ;
  • l'alimentation de la mère au cours de la grossesse pourrait également avoir une influence (une étude de grande ampleur, EDEN, vise à préciser l'influence de l'alimentation maternelle avant et pendant la gestation) ;
  • le fait d'être né prématurément (étude publiée dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology).

Femmes et obésité : facteurs de risque

Tous les 3 ans, une grande enquête nationale, ObEpi, fait le point sur l'évolution de l'obésité en France. Les résultats de 2012 indiquent que :

  • 32,3 % des adultes sont en surpoids ;
  • 15 % présentent une obésité.

Chez les moins de 55 ans, l'obésité est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Au cours des dernières années, la fréquence de l'obésité a augmenté chez les deux sexes, mais de façon plus importante chez les femmes.

Une dépense énergétique moindre

À poids et taille équivalent, les femmes ont une dépense énergétique inférieure à celle des hommes.

Une vie rythmée par les hormones

La vie des femmes est ponctuée par différents événements qui font intervenir des hormones sexuelles, des œstrogènes et de la progestérone :

  • la puberté ;
  • les cycles menstruels ;
  • la grossesse ;
  • la ménopause.

Les œstrogènes ont une influence directe sur le poids puisqu'ils contribuent au stockage des graisses, notamment pour permettre la procréation.

De plus, la prise de contraceptifs hormonaux influe également cet équilibre, et peut conduire à la prise de poids.

Pour en savoir plus sur l'obésité :